Eve Danse orientale

Une approche originale

Avec sa recherche sur le mouvement et le rythme, Eve développe une approche originale et structurée pour enseigner la danse orientale.

La voie de l'Orient

Grâce à des exercices amusants, Eve apprend aux élèves à utiliser les mécanismes fondamentaux du corps (schémas spiraux, équilibre) et leur relation avec les lois naturelles (gravité, forces centrifuges, balancier, etc.).

Ces éléments constituent en effet l'essence de toute les danses orientales, mais aussi des danses afro-latines. Ils sont la clé de la fluidité, de la présence, de l'économie d'énergie, de l'improvisation, de la mémorisation et du sens du rythme. Sans cela, il n'y a que du "sport" et la danse s'occidentalise.

Passer du mode occidental (mental et musculaire) au mode oriental (énergétique), apprendre à "ne pas faire", est un travail subtil et une expérience unique. C'est aussi un enrichissement pour la pratique d'autres arts (authenticité, conscience et fluidité) et pour améliorer la qualité du mouvement dans la vie de tous les jours (ergonomie).

Expérience

Eve a enseigné dans des structures et pour des public variés : écoles de danse comme K-Danse, Mandorla Ballet School et Académie Yantra (Bruxelles), Mouvement! Ecole des Arts et du Spectacle (Waterloo), centres privés tels qu'Aspria/La Rasante et Royal Léopold Club (Bruxelles), centres culturels tels que De Westrand (Dilbeek), associations comme "Al Andalous" (Bruxelles, 2006) ou Loisirs et Santé (Bruxelles, 2016).

Elle organise également des projets tels que des ateliers de danse avec musiciens (Angham, voir Projets), des cours ou ateliers en collaboration avec d'autres intervenants (p.ex. "Le centre et l'énergie" avec un professeur de Qi Gong en 2007) ou en invitant des professeurs pour faire découvrir des danses populaires orientales et tziganes (Festival Karavan, voir Projets) ou africaines comme le Ndombolo (danse moderne sensuelle du Congo) en 2014.

Scientists take a look at the feel-good benefits of belly dance

Most women who participate in this torso-driven(*) dance do so because it is fun and they get to perform interesting moves - not because they necessarily feel sexier while doing so. This is the conclusion of a study about the body image of people who belly dance in their free time.

Science Daily, 8th Sept. 2014

Read the whole article Here

(*) Traditional oriental dances are pelvis-driven (Eve)

La danse ne s'imite pas, elle s'initie de l'intérieur, et lorsqu'on copie la forme dans son apparence, on reste ignorant du suc qui la sous-tend.
Virgine Recolin